Bête de course donne la parole à d’autres duos mordus de canicross, qu’ils soient simples amateurs ou compétiteurs, anonymes ou plus connus. Cette semaine, zoom sur le duo trio Alex, Eden et Moon.

Vous connaissez peut-être déjà Alex. Il est l’auteur de la page Facebook « Parole de canicrosseur » et d’un blog du même nom qui rassemblent des capsules humoristiques sur le thème du canicross. Il est également président du club Team canicross56 et fait partie de la FSLC en tant que webmaster et membre de la commission communication.

Peux-tu nous faire une brève présentation de votre trio ?

Notre maître s’appelle Alex, c’est un deux pattes de presque 32 ans. Il dit qu’on habite une des plus belles régions de France, le Morbihan. Nous, ça nous va, du moment qu’on peut renifler… Ah c’est qui Nous ? Nous c’est moi Eden, dite doudoune et Moonlight dite Moumoune. Je suis une Beaglette de presque 10 ans (40cm pour 14,5kg) par qui tout a commencé. Mon maître dit que je suis gourmande, têtue, que je vis dans mon monde. Mais que je suis la plus gentille des chiennes. Il m’a mis dans les pattes ma « sœur » qui me confond avec sa mère, bref c’est compliqué. Moon, une Vizsla (Braque Hongrois) de bientôt 12 mois (61cm pour 25kg) est une girafe marron qui court vite, elle est branchée en alternatif. A la maison elle est super douce, placide… et dehors un peu comme le mec en collant rouge…Flash je crois… Je lui apprends plein de trucs : bouffer, bouffer et bouffer…

Bon je crois qu’Alex m’a repérée, je lui redonne le clavier et je repars profiter de ma retraite…

Eden et Moon chiens canicross
Eden, Beagle de 10 ans et Moon, braque hongrois de 12 mois, partagent la vie d’Alex et servent de cobayes pour ses capsules humoristiques.

Décris-nous votre première rencontre…

Merci Eden ! Donc ma petite, je l’ai rencontrée à Nantes, il y a 10 ans déjà. Pour faire court, à l’époque, je n’étais pas aussi bien renseigné qu’aujourd’hui sur les chiens et la façon d’acquérir un animal. Mon regard a beaucoup évolué depuis. Nous discutions de chiens avec ma femme, du Beagle notamment pour sa taille (nous vivions en appartement), sa douceur et sa bouille.

Nous sommes allés dans une animalerie, et là, coup de cœur ! Je l’ai prise dans mes bras et c’était parti. Elle était là depuis 5 jours, issue d’un « éleveur » français. Avec le recul je ne regrette pas, mais il est évident que je ne cautionne plus ce type d’adoption.

Entre Eden et Moon, il y a eu aussi Calypso, mâle Beagle, sauvé à 12 et demi qui resta avec nous durant 4 ans, une force de la nature avec des traits de caractère que je retrouve chez Moon. Elle est d’ailleurs née, pour le clin d’œil, 20 ans après Calypso.

Moonlight, c’est le fruit d’une longue réflexion. La vitesse et l’envie d’Eden allant dans le sens inverse de ma progression, j’ai voulu anticiper le passage de pattes.

Je voulais une race sportive, atypique et de famille avant tout. Le Vizsla faisant partie des trois races les plus rapides au monde et étant le plus doux de la famille des braques, le choix semblait logique. Il n’y avait plus qu’à trouver un chien mais c’est là que ça s’est corsé. Il y a peu d’éleveurs de braques Hongrois. J’ai eu la chance d’en trouver un qui m’a accompagné dans mon choix et m’a permis d’effectuer une pré-réservation. Huit mois plus tard, je faisais 1 000 km aller-retour pour aller chercher Moon. J’ai eu quelques secondes d’appréhension mais elle m’a tout de suite fait d’énormes câlins. C’était déjà un beau bébé.

Quand, pourquoi et comment avez-vous débuté le canicross ?

Après un premier test en 2008 avec Eden en solo, qui ne donna rien (le Beagle a besoin de beaucoup de motivation pour courir de façon  comment dire – régulière), j’avais mis cette courte expérience de côté. Puis on a déménagé en Bretagne pour des raisons professionnelles. Ensuite, à la naissance de ma fille, j’ai arrêté le sport pendant plus de trois ans. Et en 2014, Laurent, quelqu’un de ma commune monte un club. Un déclic se produit, je reprends la course à pied, je l’accompagne à 200% dans cette aventure. Il y a un peu plus d’un an, Laurent m’a confié les rennes de ce club…

Calin Alex et Eden Canicross
La jolie Beagle est maintenant retraitée.

Eden avait 7 ans à l’époque, elle me faisait délirer en course, elle s’éclatait. J’ai donc continué. Depuis, je me suis lancé des petits défis en solo sur 10 km avec un passage de 45min à 37min30 en un an. J’ai suivi des stages et des plans d’entrainements distillés par un grand Monsieur de ce sport, Antony le Moigne (ndlr : champion du monde de canicross, champion d’Europe et multiple champion de France).

Qu’est-ce que vous apporte ce sport ?

Ce sport me permet de passer des moments forts avec mes chiennes (en caniBaby pour Eden désormais ;)), de partager des moments avec des passionnés, ma famille et de faire de superbes rencontres. Le canicross est le meilleur des réseaux sociaux !

Les défauts et les qualités de tes chiens en canicross ?

Eden, c’était une chienne en compet d’une zenitude incroyable, la Bob Marley du canicross tout en étant capable de me sortir un départ à 27km/h ! Après, c’est un petit chien, donc la traction il valait mieux oublier. On se concentrait sur le partage, on profitait de chaque moment.

Moon c’est l’inverse : puissance, vitesse, fluidité, écoute. Pas encore de compet mais des petits tests assez sport, beaucoup de libre compte-tenu de son âge et surtout : l’éducation et la progressivité.

A quelle fréquence courez-vous et sur quelle durée/distance ?

Eden ne court plus, elle est retraitée. Elle se balade…

Moon je l’emmène avec moi désormais assez souvent, en libre, sauf sur les passages dangereux. Ca peut varier entre 2 à 4 sorties par semaine pour l’instant, sur des distances très variables entre 5 et 10 km.

Avez-vous déjà participé à des compétitions de canicross ?

Avec Eden j’ai fait des canicross de mi 2014 à début 2016, de la simple course au Trophée fédéral. Cela m’a plus que plu, je me suis éclaté ! Meilleur classement avec Eden 1er SH, 2e au scratch sur un canicross court. Mais cela a peu d’importance, Eden se fiche du classement. Ma plus belle récompense c’était son regard de satisfaction.

Avec Moon c’est au programme. La motivation est différente car elle va plus vite que moi, beaucoup plus vite ! Elle va me faire sortir de ma zone de confort, d’où un travail en solo effectué en 2016. Je remercie au passage les membres de mon équipe de m’avoir fait confiance en me prêtant leur chien pour continuer de gagner en expérience.

Alex compétition de canicross
Alex et Eden ont fait de nombreuses courses, du simple canicross au Trophée fédéral.

Quel est ton meilleur souvenir ou ta plus belle expérience en canicross ?

Les mots me manquent quand je cherche des souvenirs. J’ai en mémoire des sensations de bonheur principalement… Voir son chien s’éclater c’est ce qu’il y a de plus beau. Et évidement le fait d’avoir rencontré de belles personnes.

Quel matériel de canicross utilises-tu ?

Avec Eden j’étais sur un zéro DC short, avec Moon un Nonstop et en baudrier, j’ai un ultralight… Après en chaussure j’ai des Innov8terraclaw, Nike wildhorse. Parfois je pense qu’il me faudrait encore plus d’accroche.

Alex Compétition de canicross 2
Voir son chien s’éclater, c’est ce qui motive Alex dans sa pratique du canicross.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait se lancer ?

Je dirais qu’il faut appréhender ce sport avec beaucoup d’humilité, savoir se remettre en question souvent. C’est un sport de partage avant tout ; partage avec un être vivant qui donnera tout pour nous (sauf si c’est un Beagle de 7 ans, je plaisante ;)).

On apprend tous les jours dans ce sport. Il faut savoir poser les bonnes questions aux bonnes personnes et écouter les réponses.

Il y a également une notion que je trouve importante, c’est celle du respect : de soi, des autres et de l’animal. Pour moi s’il n’y a pas de respect de l’animal, autant courir seul… Y aller progressivement aussi en prenant soin de faire vérifier la condition physique de son partenaire mais également la sienne.

Bref le canicross c’est un état d’esprit avant tout !

Merci Alex !

Vous pouvez suivre Alex sur Facebook, Instagram et sur son blog.

Tu pratiques le canicross ? Tu es compétiteur ou simplement amateur et tu souhaites partager ton expérience dans cette rubrique ? Contacte-moi !

Cet article t’a plu ? Encourage nous en likant cette page ou en la partageant 🙂

Tu peux aussi nous retrouver sur Instagram et Twitter !

Auteur

Journaliste au caractère bien trempé, accro à ses baskets et à son chien. Blogueuse course à pied et canicross

Écrire un commentaire

 

Plus dans Canicross
Club de canicross CLEA
Canicross : tout savoir pour courir avec son chien

Christophe Thomas est vice-président du Club d'éducation et d'agility (CLEA) situé à Glisy, près d'Amiens (80). Il est responsable et...

Fermer