L’annonce fait grand bruit dans le milieu du canicross. Toutes les fédérations souhaitent désormais interdire la compétition aux chiens mesurant moins de 50cm au garrot. Une mesure qui pourrait entrer en vigueur dès cet été. 

Tout est parti d’une anecdote pourtant assez banale datant d’il y a quelques mois. Lors du canicross long de Davenescourt, qui s’est déroulé en avril dernier, Martine, une des participantes, a malencontreusement fait boire la tasse à son chien dans le passage à gué. Le petit teckel croisé bichon, du haut de ses 25cm, ne touchait en effet plus le fond et a manqué de s’étouffer au moment de se lancer à l’eau pour suivre sa maîtresse qui était à ce moment-là déchaînée et portée par l’euphorie de la course. Heureusement, plus de peur que de mal et après avoir toussoté toute l’eau qu’il avait ingurgitée, Filou a finalement pu poursuivre son effort jusqu’à la ligne d’arrivée. Mais cet événement a secoué les organisateurs de la course qui ont décidé de faire remonter l’info à la fédération. Celle-ci n’a pas tardé à réagir en évoquant une nouvelle mesure pour le moins radicale : interdire la compétition aux chiens de mois de 50cm au garrot afin d’éviter ce type d’incident à l’avenir. Car les passages de gué ne sont pas les seuls obstacles inadaptés aux mini gabarits. À la fédération, on évoque aussi les flaques d’eau ou de boue plus ou moins profondes, les plaques de verglas l’hiver, des branchages etc. Autant d’éléments qui pourraient blesser « les nains », comme elle aime les appeler désormais.

Canicross Bali
Les terrains de canicross ne sont pas du tout adaptés aux mini formats. Leurs maîtres sont parfois obligés de les porter pour éviter l’accident.

Mais d’après plusieurs rumeurs et les témoignages de propriétaires de petits chiens, il semblerait que cette décision soit motivée par d’autres raisons, plus ou moins discutables. La première, c’est que les petits chiens, étant souvent plus gueulards que leurs congénères de grande taille, perturbent un peu trop le départ et le bon déroulement des courses avec leurs aboiements stridents. Plusieurs coureurs se seraient même plaints d’acouphènes auprès des juges après des compétitions. L’un d’entre eux, souhaitant rester anonyme, m’a d’ailleurs rapporté qu’il était soulagé par cette décision de la fédération : « Je n’en pouvais plus d’entendre ces petits cris de hyène en compétition. Il était temps que les choses bougent pour le bien-être et la tranquillité de tous ! ».

D’autres évoquent par ailleurs la fragilité et la paresse des rase-moquette. « Les petits chiens sont beaucoup trop faibles pour tenir la distance sur des canicross lambda. Leurs petites pattes ne sont pas du tout adaptées à la foulée de l’homme. Pour les préserver, rien de tel que la vie de chien de salon ! », explique un vétérinaire bénévole rencontré sur une compétition. « De plus, ce sont des chiens qui sont rarement motivés. Les faire courir nécessite un travail de longue haleine tant ils préfèrent faire la sieste sur le canapé… Pour preuve, on voit très souvent des maîtres obligés de les porter lors des courses officielles et on ne les voit jamais sur les podiums. Ils ne tiennent vraiment pas la route », poursuit l’expert.

Canicross Bali
La sieste sur le canapé est le sport le plus indiqué pour les petits chiens, considérés comme de vraies feignasses.

En plus des contrôles sanitaires habituels, les vétérinaires vérifieront désormais le gabarit des animaux avant le départ des courses afin de les autoriser, ou non, à concourir. Cette mesure va donc priver un grand nombre de maîtres et de chiens de compétitions. Cependant, ces derniers pourront a priori continuer à pratiquer le canicross en loisir puisque aucune marque de matériel n’a pour l’instant indiqué vouloir arrêter de vendre des harnais de petite taille.

Et vous, pour ou contre cette nouvelle réglementation ? Propriétaires de petits chiens, avez-vous déjà rencontré des obstacles infranchissables en compétition ?

Tu ne likes pas encore notre page Facebook ? Pour suivre nos aventures au quotidien c’est par ici 🙂

Tu peux aussi nous retrouver sur Instagram et Twitter !

Auteur

Journaliste au caractère bien trempé, maman hyperactive, accro à ses baskets et à son chien. Blogueuse course à pied et canicross

13 Commentaires

  1. Donc selon un veto, un jack par exemple est plus fait pour un canapé que pour une activité sportive ?

  2. J’espère que c’est une plaisanterie, parce que parler des petites races de chiens pantouflard, canapéiste peu endurant et en prenant un jack russel comme l’exemple représentatif de ces petits chiens c’est un gag ! Et c’est vraiment mal connaitre les chiens et leurs caractéristiques physiques.
    Pour le reste il est vrai que se sont des gueulards

    • Lo Répondre

      Gueulards ou pas ils ont tout à fait leur place en canicross ! Cet article a été publié un 1er avril 😉

  3. Je suis choquée !!! GueulardS ou pas il s’exprime c’est une joie pour eux bref je ss choquée

    • Lo Répondre

      C’est un poisson d’avril 😉 Tous les chiens sont les bienvenus en compétition et heureusement 🙂

  4. Le but du canicross me semble etre de courir avec son chien. Si le chien est petit le maitre est capable de faire avec sans prendre de risque pour son animal. Le maitre ne cherchera pas la gagne avec un petit chien de toute facon. Pourquoi interdire un sport aussi sain …. En course a pieds on n interdit pas aux petits ni aux personnes en surpoids ni aux aveugles à, chacun de s adapter à son niveau et a ses contraintes. Si les proprietaries de gros chiens n’aiment pas les autres chiens alors ils n aiment pas les chiens…….

    • Lo Répondre

      Bonjour Cathy, apparement tu es tombée toi aussi dans le panneau 😉 C’est un article rédigé pour un premier avril !
      Bien sûr et heureusement les petits chiens sont toujours les bienvenus lors des compétitions ! À bientôt

  5. Bonjour Lio,
    Je suis heureuse d’être tombée très tardivement sur ton article, je serais sinon tombée dans le panneau comme bien d’autres. Néanmoins ça me pose une question : est-ce que les petits chiens ne sont effectivement jamais sur les podiums ? Est-ce qu’il n’est pas judicieux d’adapter les courses aux gabarits des animaux comme cela est pratiqué dans les compétitions humaines (en sport de combat notamment) ? Car, si l’important c’est de participer je vois effectivement mal un beagle battre un jour un lévrier à la course…
    Merci pour tes billets !

    • Lo Répondre

      Eris, c’est un débat récurrent entre canicrosseurs. J’ai une idée bien arrêtée là-dessus et je suis justement en train de réfléchir à une manière d’amener ce débat sur le blog. Sinon cela arrive de voir des petites bêtes de course sur des podiums, mais ça reste bien entendu marginal et souvent lors de compétitions mineures. Merci pour ton message !

Écrire un commentaire

 

Plus dans Canicross
wamizrun 2018
Jeu concours Wamizrun

Vous vous en rappelez ? L'an dernier Lupo et moi avons participé à la première édition de la Wamiz Run avec 5...

Fermer