On m’a offert la possibilité de tester récemment la caméra interactive Furbo, destinée aux animaux de compagnie. Sceptique au départ, je me suis laissée tentée par ses fonctionnalités plutôt sympa et, vous allez le voir, assez fun 😉

cadeau Furbo
Merci Furbo pour ce chouette partenariat 🙂

Furbo, késako ?

Il s’agit d’un petit robot qui te permet d’interagir avec ton chien même quand tu n’es pas chez toi. La caméra te permet d’espionner ton chien de jour comme de nuit grâce à la vision nocturne qui de très bonne qualité. Le micro (que tu actives ou désactives à ta convenance) te permet quant à lui de féliciter ton chien, de lui parler ou de l’engueuler à distance. C’est bien évidemment ce que j’ai fait quand j’ai découvert mon gros grisou tranquillement installé sur le canapé pendant que je faisais mes courses à l’autre bout de la ville. Le bougre a levé une oreille… puis s’est rendormi !

Furbo zoom canapé
Quand ta bête de course se transforme en bête de canapé

La fonction qui a en revanche retenu toute son attention à chaque fois que je l’ai utilisée… c’est la distribution de croquettes à distance. Succès garanti ! Et la fonction que je trouve la plus utile, moi, en tant que maîtresse, c’est l’alerte aboiement qui envoie directement des notifications (si tu les actives) sur ton téléphone. Très pratique pour vérifier que Médor ne soit pas en train de réveiller tout le quartier quand tu pars bosser le matin.

Les caractéristiques du Furbo :

Pour parler en langage un peu plus geek et rentrer dans les détails un peu plus techniques, le Furbo abrite une caméra HD 1080p avec vision nocturne, grand angle de 160 degrés et quatre zooms, ce qui permet de ne rien rater du spectacle !

furbo vision nocturne
Un chat est planqué sur cette photo, sauras-tu le retrouver ?

Le micro est d’excellente qualité et son réservoir peut contenir jusqu’à 100 friandises. L’alerte aboiement peut être réglée selon l’intensité de ton choix car évidemment, un pinscher nain n’a pas le même coffre qu’un dogue allemand

Le robot fait 22,5cm de hauteur, 15cm de largeur et pèse un peu moins d’1 kilo. Pour fonctionner au mieux, il nécessite une connexion wifi de bonne qualité. Si tu squattes le réseau de tes voisins, il n’est clairement pas fait pour toi. Son application est compatible Ios et Android.

Mon avis sur le Furbo :

Caméra Furbo
Le design est sympa et si tu n’assumes pas le côté maître gaga, tu peux toujours faire passer le Furbo pour un diffuseur de parfum

La première raison qui m’a motivée à accepter ce partenariat avec la marque, c’est l’aspect esthétique du robot. Car soyons clairs, les articles destinés aux animaux de compagnie, c’est comme la puériculture, c’est souvent très laid. Le Furbo a un design sobre et élégant, ça passe crème dans mon salon.

Sa mise en route, pour l’impatiente et handicapée des notices d’utilisation que je suis, est vraiment facile et intuitive. Quelques minutes après l’avoir déballé, le robot balançait déjà des croquettes à travers le salon pour le plus grand bonheur de Lupo. Cette fonction est assez gadget, je le conçois, mais elle a le mérite de m’apporter ma dose quotidienne de fous rires.

Furbo test
Par ici les croquettes !

Pour conclure, je ne dirais pas que Furbo est indispensable, mais on s’habitue vite à sa présence et à ses nombreuses fonctionnalités. J’ai désormais pris l’habitude de jeter un oeil dans le salon en mon absence et je me demande maintenant pourquoi Lupo me fait tant culpabiliser quand je pars sans lui. Finalement il n’a pas l’air si malheureux en mon absence : après avoir vidé la gamelle des chats, il passe le plus clair de son temps à digérer sur le canapé en attendant mon retour. Y’a pire comme vie de chien…

Si toi aussi ça t’a donné envie d’espionner ta bête de course et que tu souhaites en savoir plus, toutes les infos à propos du Furbo sont ici !

Tu ne likes pas encore notre page Facebook ? Pour suivre nos aventures au quotidien c’est par ici 🙂

Tu peux aussi nous retrouver sur Instagram et Twitter !

 

Auteur

Journaliste au caractère bien trempé, accro à ses baskets et à son chien. Blogueuse course à pied et canicross

Écrire un commentaire

 

Plus dans Bêtes
Un an de blog running et canicross : le bilan

Le 14 novembre 2016, je me lançais, un peu fébrilement et pleine de doutes, dans la grande aventure du blogging. Après...

Fermer