Bête de course donne la parole à d’autres duos mordus de canicross, qu’ils soient simples amateurs ou compétiteurs, anonymes ou plus connus. Cette semaine, zoom sur le trio Yohan, Iago et Minty

Yohan et Iago compétition canicross.
Yohan et Iago font partie du Maine Anjou canicross club.

Peux-tu nous faire une brève présentation de votre duo ?

Bonjour à toutes et à tous. Je m’appelle Yohan, j’ai 30 ans et je réside dans les Hauts-de-France, plus particulièrement dans le Pas-de-Calais, non loin de Béthune. Dans la vie, je suis ostéopathe et préparateur physique.

Avec Claire, ma femme, nous avons deux chiens, deux braques de Weimar.

Notre «  plus vieux  » se prénomme Iago, il a trois ans et demi et notre petite dernière Minty a 4 mois et demi.

Depuis petit, c’est une race qui me fait craquer notamment par sa prestance, la couleur de sa robe et la puissance qu’elle dégage. Ma femme préfère les grands chiens. Quand nous est venue l’idée d’avoir un chien à la maison, c’est sans grande difficulté que nous nous sommes tournés vers le braque de Weimar.

Avec Iago, nous nous sommes rendus compte que malgré leur puissance, ces chiens peuvent être doux, très câlins, très reconnaissants, extrêmement bosseurs mais très têtus.

Nos deux chiens vivent en parfaite harmonie, rencontrent d’autres congénères régulièrement et cohabitent avec deux chats qui vont bientôt entamer leur douzième année.

Minty et Iago deux braques de Weimar.
Minty, 4 mois et demi et future bête de course avec Iago, 3 ans et demi.

Décris-nous votre première rencontre…

Après plusieurs contacts avec différents éleveurs, l’un d’entre eux nous a fait tilt : l’amour pour ses bêtes était plus fort que l’aspect financier. De retour de vacances, nous allons visiter cet élevage (Des Gris d’Urbanou) et nous rencontrons notre future petite merveille Iago. Il jouait avec son frère dans une grande étendue d’herbe avec la maman qui veillait sur eux. Elle est venue nous renifler. Notre petite boule de poils toute grise est ensuite venue vers nous d’un pas bien décidé pour réclamer des caresses et des câlins. Un moment inoubliable, un choix que nous ne regrettons pas.

Etant tous les deux sportifs et compétiteurs avec ma femme, il nous fallait un deuxième chien. Iago étant plutôt dominé que dominant, nous ne voulions pas prendre le risque de prendre un mâle et qu’il y ait bagarre sur bagarre. C’est pourquoi notre choix s’est tourné vers une femelle, toujours chez le même éleveur.
La première fois que nous l’avons vue, la portée de 11 chiots (7 mâles et 4 femelles) avait trois jours. C’est pourquoi nous sommes revenus un mois plus tard pour faire notre choix. Nous avons choisi Minty car c’était la plus débrouillarde de tous  : elle sortait de la caisse de naissance, elle a été la première à marcher, elle est aussi la première à être venue nous voir. Elle a un regard très expressif.

Quand, pourquoi et comment avez-vous débuté le canicross ?

Cela fait maintenant 20 ans que Claire court et pour ma part j’en suis à 16 ans à raison de 4 à 6 entraînements par semaine.
Nous avons acheté ce chien, non pas pour le sport mais pour la vie de tous les jours. Comme nous nous entraînons régulièrement et que Iago a un grand besoin de se dépenser, nous avons commencé à l’emmener en libre sur nos footings. C’est l’avantage d’avoir un chien avec un excellent rappel.

Après quelques échanges avec notre éleveur à ce sujet, il nous a mis en relation avec Sébastien Giraud (Président du Maine Anjou Cani-cross Club). Fin 2014, nous avons adhéré à ce club malgré la distance nous sépare de la maison.

Il nous donne ses conseils, comme bon nombre de canicrosseurs que nous avons rencontrés depuis.

Yohan et Iago compétition.
Yohan et Iago participent à de nombreuses compétitions.

La principale difficulté que l’on a rencontrée et que l’on a encore à ce jour, même si Iago a fait de gros progrès, c’est sa motivation – traction sur une course complète ou sur un week-end de compétition.

Une autre difficulté qu’on a réussi à régler rapidement, ce sont les arrêts – marquages urinaires de notre mâle.
Un petit bémol que l’on rencontre depuis ses débuts, bien avant qu’il ne coure, ce sont ses problèmes digestifs.

Qu’est-ce que vous apporte ce sport ?

Cette activité renforce nos relations avec notre chien, notre complicité, son besoin de se dépenser et son attention. Elle nous permet aussi de bien communiquer avec nos chiens. Le canicross nous sert à canaliser l’énergie de ces beaux gris, ce qui nous permet de contredire les personnes qui disent que des grands chiens dans une maison, c’est invivable.

D’un point de vue personnel, c’est un excellent outil pour travailler la survitesse et le travail d’appuis ce qui n’est pas négligeable pour un coureur de 800 mètres et un crossman comme moi.

Les défauts et les qualités de tes chiens en canicross ?

Nous devons améliorer sa capacité à maintenir une traction sur la longueur complète d’une course, c’est-à-dire en partie sa motivation.
Les qualités principales de Iago sont ses départs où la traction est juste impressionnante que ce soit en VTT ou en course à pied mais aussi sa rigueur dans les trajectoires qu’il prend.
Il ne se préoccupe pas des autres chiens mais est quelques fois craintif sur certains dépassements puisqu’il s’est déjà fait «  agresser  » par d’autres chiens dans des ces mêmes circonstances.

Yohan et Iago compétition canicross.
Iago fait 4 à 6 heures de sport par semaine, surtout en libre.

À quelle fréquence courez-vous et sur quelle durée/distance ?

La plupart des entraînements de Iago se font en libre, que ce soit en VTT pour les sorties plus longues (1 à 2h) ou en course à pied sur nos footing souples (il en profite à ce moment pour faire son fractionné et courir sur le terril ou dans les champs jouxtant nos parcours).
En traction, Iago l’est globalement 1 fois tous les 10/15 jours et principalement en caniVTT.
En moyenne, Iago effectue 4 à 6 heures de sport par semaine.

Minty se contente pour l’instant de balades, de cours d’éducation et de courses poursuites avec Iago lors des balades diverses et variées. Elle débutera progressivement la course en libre avec nous lorsqu’elle approchera des 10-11 mois. La traction viendra plus tard.

Avez-vous déjà participé à des compétitions ?

Oui, nous nous sommes déjà alignés sur plusieurs compétitions de canicross. L’adrénaline que cela procure lorsque tu fais le décompte pour lancer ton chien dans un effort commun est juste une sensation exaltante.
Les courses que je retiens sont  :

  • Challenge de Blou en 2014, notre première compétition sur deux courses où nous terminons 4ème sur l’ensemble des deux jours.
  • Challenge de Vendée 2015, 3 courses dont une nocturne sur 2 jours où nous terminons 4ème. Après la première étape où je me fais une grosse entorse de la cheville droite, j’hésite à prendre le départ de la nocturne. Je fais confiance à mon chien qui me fait une superbe course. Au réveil le dimanche, la cheville est douloureuse, je prends le départ et on fait une course inoubliable avec Benjamin Froc et Genna… Une remontée de la 10ème à la 4ème place …
  • Trophée Européen de cani-cross en octobre 2016 à Nove Mesto en République Tchèque  : 39ème
  • Trophée Fédéral de la FSLC : 16ème sénior.

Sur l’année 2016, au classement des chiens d’Or (mis en place par la FSLC), nous terminons 15ème duo de caniVTTiste en sénior (classement effectué sur les 5 meilleures courses de l’année).

Iago caniVTT compétition.
Iago est aussi à l’aise sur caniVTT que sur canicross.

Quel est ton plus beau souvenir en canicross ?

A ce jour, mon plus beau souvenir est notre participation au Trophée Européen en octobre 2016 à Nove Mesto en République Tchèque même si chacune de nos sorties, que ce soit à l’entraînement ou en compétition, sont de véritables moments de partage. Course en deux manches le samedi sur la plus courte distance dans un froid glacial et un parcours très technique, Iago fait un départ exceptionnel, ne relâche pas ses efforts dans les difficultés imposées par le parcours. A 400 mètres de la ligne, je suis dans le dur mais je refais un décompte à Iago pour qu’il reparte de plus belle. Après 2,2 km de course, il me sort les derniers 400 mètres à 24km/h (1’00) et je me suis «  dépouillé  » pour le suivre. Une fois la ligne passée, je m’effondre à ses côtés, le sentiment d’avoir tout donné pour lui. Nous terminons 35ème.

Le lendemain, place au cross long où Iago a eu du mal à se mettre en route mais a fait une dernière partie de course formidable.

Au final, nous nous classons 39ème duo.

C’est surtout une aventure exceptionnelle où nous avons dormi ensemble dans la même tente.
Merci à Anthony, Antony, Michaël, Pascal et Stéphanie… Ils se reconnaîtront.

Quel matériel utilises-tu ?

En canicross :

  • Chaussures trail  : Mizuno Hayate
  • Montre GPS Garmin Forerunner 620
  • Harnais Zéro DC Faster
  • Longe extensible le Canicrosseur
  • Baudrier le Canicrosseur

En caniVTT  :

  • VTT 29 pouces Cube Réaction + équipement de protection obligatoire (casque – gants)
  • GPS Garmin Edge 810
  • Barre de traction du Canicrosseur
  • Harnais Zéro DC Faster
  • Longe extensible le Canicrosseur

Depuis peu, j’entraîne aussi Iago en trottinette.

Canicross Iago compétition.
Iago, 3 ans et demi, est un Weimar plein d’énergie.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait se lancer  ?

N’hésitez pas à vous lancer dans cette magnifique aventure qui vous tend les bras avec votre petite (ou grande) bête poilue. Ayez en tête quand même qu’il faut courir ou rouler avec un chien adapté à son niveau pour éviter l’ennui que ce soit d’un côté ou de l’autre.

Respectez votre animal, respectez la nature, respectez vos partenaires de course, les juges et les autres chiens
C’est une discipline où les échanges sont permanents. Il faut être à l’écoute de son chien mais aussi savoir se remettre en question régulièrement.

Merci Yohan !

Vous pouvez suivre les aventures de Iago et Minty sur Facebook.

Tu pratiques le canicross ? Tu es compétiteur ou simplement amateur et tu souhaites partager ton expérience dans cette rubrique ? Contacte-moi !

Cet article t’a plu ? Encourage nous en likant cette page ou en la partageant 🙂

Tu peux aussi nous retrouver sur Instagram et Twitter !

Auteur

Journaliste au caractère bien trempé, accro à ses baskets et à son chien. Blogueuse course à pied et canicross

Écrire un commentaire

 

Plus dans Canicross
Départ groupé canicross.
Canicross : les règles en compétition

Malgré ses allures de joyeux bordel, surtout lors des départs groupés, une compétition de canicross est toujours encadrée par des...

Fermer