Bête de course donne la parole à d’autres duos mordus de canicross, qu’ils soient simples amateurs ou compétiteurs, anonymes ou plus connus. Cette semaine, zoom sur Chloé et Maïa.

Peux-tu nous faire une brève présentation de votre duo ?

Hello, nous sommes le duo mordu de canicross  Maïa et Chloé. J’ai 20 ans, je vis actuellement en Espagne à Valencia et j’étudie en école vétérinaire bilingue Anglais-Espagnol.

Ma petite fusée est un Podenco ibicenco de 1 an et 2 mois. Maïa a été trouvée abandonnée dans la rue à Valencia, avec sa mère et ses frères et soeurs. Elle avait seulement un mois.

Décris-nous votre première rencontre…

Notre première rencontre fut pleine d’émotions : un grand panier en osier placé devant moi avec 6 petits chiots endormis. La plus petite d’entre eux s’est réveillée et s’est levée pour me dire bonjour dès que je me suis approchée. Le destin était scellé, c’était la mienne… Je l’ai accueillie chez moi en tant que famille d’accueil à la base. Faisant des allers-retours Espagne – France régulièrement, il m’était impossible d’avoir un chien avec moi tout le temps. Je ne connaissais absolument pas cette race avant d’arriver ici. Ce sont les chiens les plus vivants que je connaisse. Ils sont si intelligents, compréhensifs, affectueux, joueurs et ont un caractère bien, bien trempé. Les Podencos et Galgos sont des lévriers espagnols utilisés pour une saison de chasse, puis maltraités, pendus, tués ou dans le meilleur des cas abandonnés à la fin de la saison. C’est une tradition espagnole non punie par la loi

Il ne m’a pas fallu longtemps pour craquer et tomber complètement amoureuse de Maïa. Sa famille d’accueil s’est finalement transformée… en famille d’adoption !

Chloé et Maïa canicross.
Chloé n’avait pas prévu d’adopter Maïa,
finalement elles sont devenues inséparables.

Quand, pourquoi et comment avez-vous débuté le canicross ?

J’ai toujours fais beaucoup de sport. Gymnaste de haut niveau depuis mes 3 ans, j’ai été championne de France de gymnastique artistique à l’âge de 13 ans.

Quand les études se sont faites plus intenses (2 ans en prépa math sup), j’ai dû changer de sport. C’est comme ça que je me suis mise au trail running et au triathlon.

Le canicross fut une évidence pour moi lorsque je me suis aperçue à quel point Maïa aimait courir et me suivre pendant mes longues sorties trail dans les montagnes.

Les principales difficultés que j’ai rencontrées sont le manque de connaissances sur ce sport, les entrainements adaptés à ma chienne, la nutrition, etc. Les bases quoi !

Qu’est-ce que vous apporte ce sport ?

Le canicross me permet d’allier mes deux plus grandes passions dans la vie, le sport et les animaux. C’est un bonheur de m’entraîner au quotidien avec ma petite boule d’énergie, qui est elle aussi complètement épanouie dans notre vie très mouvementée !

Courir ensemble nous permet de créer une connexion spéciale et très forte. On prend du plaisir et on souffre à deux. Quand l’une est fatiguée, l’autre la soutient et l’aide en tirant un peu plus, et vice-versa. Bien que nous étions déjà très fusionnelles, le canicross nous a encore plus rapprochées.

Chloé et Maïa canicross plage.
Chloé et Maïa courent 4 à 5 fois par semaine ensemble.

Les défauts et les qualités de ton chien en canicross ?

Maïa est une chienne qui fait ce qui l’entend quand elle l’entend, alors quand elle n’a pas envie de tirer elle ne tire pas. Les entraînements se font un peu en fonction de son humeur du jour.

Par contre, c’est une chienne très compétitive avec une motivation époustouflante. Elle nous a apporté la victoire sur notre premier canicross, elle n’a rien lâché du début à 27 km/h à la fin à 20 km/h ! Elle a vraiment été incroyable ce jour-là.

À quelle fréquence courez-vous et sur quelle durée/distance ?

On court 4 à 5 fois par semaine, entre 40 minutes et 1h30. Cela dépend des entraînements, fractionnés ou non.

Avez-vous déjà participé à des compétitions ?

Nous avons participé à notre premier vrai canicross en ce début février.

Ce fut une expérience assez exceptionnelle puisque nous avons remporté la course chez les femmes, après une bataille acharnée avec le deuxième duo féminin jusqu’à la ligne d’arrivée.

Chloé et Maïa podium canicross
Pour son premier canicross, le duo de choc est arrivé premier !

Quel est ton plus beau souvenir en canicross ?

Je pense que mon plus beau souvenir en canicross est et restera l’arrivée de notre première compétition. Maïa m’a sauté dans les bras, puis je me suis écroulée au sol, à bout de souffle. Elle s’est allongée sur moi et m’a léché le visage pendant 5 minutes jusqu’à ce que j’arrive à me calmer.

Quel matériel utilises-tu ?

J’utilise le baudrier Running Belt Non stop et jusqu’à présent Maia portait un harnais court Non stop. Mais je viens de recevoir aujourd’hui notre nouveau joujou, le harnais Zéro DC faster, puisque nous allons nous y mettre plus sérieusement dès que ma préparation ultra trail sera terminée.  J’aimerais beaucoup que nous participions aux Championnats d’Europe de canicross en Italie cette année !

Chloé et Maïa meilleur souvenir canicross.
Chloé n’est pas prête d’oublier cet instant magique à l’arrivée de leur premier canicross.

Quel conseil donnerais-tu à quelqu’un qui souhaiterait se lancer ?

Un conseil ? Lancez vous tout de suite, n’attendez pas ! C’est le secret du bonheur pour vous et votre chien !!! 😀

Merci Chloé !

Vous pouvez retrouver ce duo sur Instagram.

Tu pratiques le canicross ? Tu es compétiteur ou simplement amateur et tu souhaites partager ton expérience dans cette rubrique ? Contacte-moi !

Cet article t’a plu ? Encourage nous en likant cette page ou en la partageant 🙂

Tu peux aussi nous retrouver sur Instagram et Twitter !

Auteur

Journaliste au caractère bien trempé, accro à ses baskets et à son chien. Blogueuse course à pied et canicross

Écrire un commentaire

 

Plus dans Canicross
Canicross : mes conseils pour bien débuter… et s’éclater !

Je me suis mise au canicross un peu par contrainte, pour empêcher Lupo d'aller courser les poules d'eau et les...

Fermer